• 630 - Chap. 1 - Départ imminent !

    GBonjour et GBizhous à tous ! JF et C-C sont chez eux depuis vendredi dernier. C'est avec grand plaisir que Claire-Cerise, coupée d'Internet depuis 3 semaines, reprend de nouveau le chemin de la blogosphère. Avant de commencer le récit de leur périple espagnol, elle tient à remercier tous ceux qui, amicalement, ont déposé leurs commentaires sous les articles précédents, imaginés et programmés avant le grand départ ! Septembre tire à sa fin. Nous allons laisser notre jardin en floraison déclinante, mais encore harmonieuse, pour filer vers des espaces abordés il y a quelques années par JF mais complètement inconnus de C-C. Nous nous préparons donc pour laisser place nette avant notre départ, allant jusqu'à faire les vendanges dans notre unique pied de vigne grimpante qui, cette année nous comble de ses fruits. Quelques grappes juteuses trouvent place dans le panier que C-C tend à JF. Voilà quelques années que cela n'était pas arrivé ! La cause à notre manque d'expérience, pour que la récolte soit fructueuse à chaque saison. Ces belles grappes sont donc les bienvenues, puisque attendues et désirées.. elles ne feront pas long feu ! Les quelques jours qui nous séparent de notre départ pour la terre espagnole, vont fondre comme du beurre au soleil ! Le Baluchon est prêt et frétille d'impatience devant la perspective de rouler sur des routes qui sentent bon l'aventure. Et nous voilà partis ! Nous sommes le 2 octobre... Pour commencer, nous irons jusqu'à St Nazaire prendre le ferry de 19h30, de la Compagnie LD Lines, (clic) qui nous déposera quelques heures plus tard jusqu'en terre sainte... celle de St Jacques de Compostelle ! La traversée se passe dans une cabine agréable... Il y a du monde à bord. Beaucoup de routiers prenent cette voie, plus rapide et reposante, avant de retrouver leur trafic incessant sur les grands axes. Nous les cotoierons au dîner puis au petit déjeuner, dans de grandes salles prévues à cet effet, où nous ferons la queue au self... ... avant de sortir prendre l'air sur les passerelles et admirer l'étendue bleue. Avant midi, les côtes espagnoles sont en vue et nous rentrons quelques minutes plus tard dans le port de Gijon. (voir la carte plus bas) Le bateau Pilote viendra à notre rencontre, pour déposer à bord du ferry, celui qui terminera la manoeuvre d'accostage, pour nous permettre de poser pieds à terre. A la sortie du port nous retrouvons nos amis du Poitou, Rose et Alain (clic), forcés de faire ce voyage par la route, leurs cartes d'identité n'étant pas à jour pour pouvoir monter à bord du ferry et rejoindre leurs places, retenues quelques semaines auparavant. La vérification de la validation des cartes d'identité, fait partie des préparatifs de tous départs à l'étranger et Alain s'en veut de ne pas y avoir pensé... mais cela est vite oublié dès les retrouvailles faites. Voilà donc Le Baluchon et La Tortue réunis de nouveau, pour découvrir ensemble les paysages espagnols ! C'est ainsi qu'ils prendront la route séance tenante, pour s'installer quelques kilomètres plus loin vers l'Ouest, devant un joli coin propice au déjeuner. Nous sommes dans les Asturies, une des provinces du Nord... ...devant la jolie Plage d'Aguilar. En Espagne, la matinée dure jusqu'à 14h. Mais avant cette heure, les espagnols, privilégiant la convivialité, se retrouvent tous aux terrasses des cafés pour déguster des tapas, sorte d'amuse-gueules variées, permettant d'attendre le déjeuner tout en devisant haut et fort, le verre à la main. Nous sommes donc dans les temps... happés par ce décallage dès le pied posé ! Et vendredi... Quand l'aventure commence ! Claire-Cerise
    « 629 - Poignée de main !631 - Chap. 2 - Quand le périple commence ! »