• 265 - Déception au Faou

    eglise8[1]

     

    Pour la Communauté « Clochers » de Tégé

     

    Suite de l’art. 264

    LE FAOU (0)

    LE FAOU (2)

    Pourquoi « déception » ? Et bien parce que l’église est encore fermée  pour travaux ! Et là est donc la question du jour… Mais pourquoi C-C scrute la porte d’entrée de l’église du Faou depuis des mois dans l’espoir que celle-ci s’ouvrira enfin pour la laisser entrer l’APN à la main ? Hein ! Pourquoi ?

    En attendant donc que cette porte s’ouvre…

    Quelques vues de l’église en extérieur et surtout du clocher qui a été dernièrement complètement démonté pour être nettoyé.

    LE FAOU (3)

    Et c’est donc  avec étonnement que JF et C-C constatent l’envahissement des pigeons sur l’édifice. Ils ont pris d’assaut le clocher et le porche sans une pointe de scrupule ! Claire-Cerise prendra donc un risque certain en s’approchant de ce dernier… les pigeons y entrant et sortant sans vergogne dans un grand bruit de battement d’ailes et en laissant tomber sans retenue ce que vous devinez ! Passer à travers les « gouttes » ne fut donc pas chose aisée ! JF, plus prudent pour ne pas dire moins téméraire, restera en arrière pendant toute l’opération.

    L’église Saint-Sauveur du Faou donc, bâtie entre 1544 et 1680, possède un élégant clocher en dôme et à lanternons qui se mire dans la rivière du Faou… enfin… quand la marée est haute, ce qui n’est pas le cas en cet instant… J’vous dis… c’était pas not’ jour !

    LE FAOU (4)

    LE FAOU (9)

    Sur la tour réalisée en quatre temps entre 1628 et 1647, une dizaine d’inscriptions lapidaires rythme la montée des travaux.  

    LE FAOU (4) - Copie

    Quant au porche Sud, sa construction, commencée en 1593, fut interrompue par un pillage de la ville pendant la guerre de la Ligue et ne sera donc terminée qu’en 1613.

    A l’intérieur du porche, les apôtres et le Christ taillés dans le bois ont été placés dans des niches ornées de coquilles, d’entrelacs avec ou sans fleurettes (vous voyez les pigeons ! c'est là que C-C et son APN prirent tous les risques)

    LE FAOU (8)

    LE FAOU (7)

    LE FAOU (6)

    Et comme pour plusieurs édifices du Finistère, c’est la pierre jaune de Logonna avec ses veinures brunes sur fond ocre qui a été utilisé ici, ainsi que la pierre sombre de Kersanton, le kersantite, pour les sculptures.

    LE FAOU (5)

    Voilà donc un petit aperçu de l’extérieur de l’église du Faou en attendant le jour où la visite intérieure pourra se faire de nouveau et que la devinette du jour ne sera plus un mystère pour vous !

     

    Bonne journée !

     

    Et demain…

    Promenade dans un village fantôme !

     

    Claire-Cerise

     

    chapelle

     

    « 264 - Le Faou au temps jadis (29)266 - Un village fantôme dans un cadre enchanteur ! »

  • Commentaires

    Aucun commentaire pour le moment



    Ajouter un commentaire

    Nom / Pseudo :

    E-mail (facultatif) :

    Site Web (facultatif) :

    Commentaire :