• 837 - Des tirs de canon à Gâvres (56)Nouvelle aquarelle de Christian Zaber : ICI

     836 - Le tour de Gâvres

     

    Suite Art.836

    Nous continuons notre marche autour de la commune de Gâvres, tout en découvrant son implantation sur ce lieu unique !

    ICI, vous pouvez voir en photos aériennes : Gâvres et son environnement ! C'est Robert B. un ami de notre aminaute Martine M. qui a pris ces belles photos faites à partir de son planeur radiocommandé, et que Martine présente sur son Blog.

    837 - Des tirs de canon à Gâvres (56)

    Après le choléra dont je vous parlais dans l’article précédent, les années passent et voient d’autres réalisations se faire pour améliorer la vie de la commune telles que, en vrac :

    La prolongation de la cale Ouest en 1894 permettant aux bateaux d’accoster à toutes heures de la journée en dépit des marées basses. La fin de la construction de l’Ecole des filles en 1895. Le don de parcelles par plusieurs familles pour agrandir le cimetière, le maire promettant une concession perpétuelle en échange. La construction de la Mairie-Ecole qui se réalise en 1898. La récolte du goémon qui est autorisée les 21 et 22 janvier et les 20 et 21 février 1901 du soleil levant au couchant. La réalisation du port de Gâvres en 1909 après des années de renoncement au projet. La construction en maçonnerie du premier brise-lame en 1915 venant protéger la cale Ouest..., etc !!

    837 - Des tirs de canon à Gâvres (56)

    837 - Des tirs de canon à Gâvres (56)

    Je vais maintenant détailler l’Histoire des expériences de tirs, faites en ce lieu par la Marine, à partir de 1830. Encore aujourd’hui, il est interdit de circuler sur la Presqu’île de Gâvres lorsque l’artillerie militaire est en action ! Heureusement, ce n’était pas le cas le jour où nous avons fait cette belle promenade et nous avons pu circuler librement.

    837 - Des tirs de canon à Gâvres (56)

    837 - Des tirs de canon à Gâvres (56)

    Ce qui marqua l’année 1930 furent Les festivités en présence du ministre de la Marine, autour du centenaire de la « Commission de Gâvres », chargée de faire des essais et des expériences de tirs en forme de polygone, qui commencèrent sur la plage en juin 1830… s’arrêtèrent en 1833 pour raisons d’économie… reprirent en juillet 1834 avec une Commission plus réduite en enseignants militaires pour encadrer l’Ecole d’Artillerie toute récente, avec également un professeur de mathématique civil*, nommé « rapporteur permanent » que la Marine ne mettra jamais en retraite en raison des services rendus !...

    837 - Des tirs de canon à Gâvres (56)

    837 - Des tirs de canon à Gâvres (56)

    *M. Hélie écrivit de nombreux rapports sur les « expériences d’artillerie exécutées à Gâvre » et publia en 1854 un « Mémoire sur la probabilité du tir des projectiles de l'artillerie navale ».

    837 - Des tirs de canon à Gâvres (56)

    837 - Des tirs de canon à Gâvres (56)

    Les expériences continuèrent sur la plage ainsi que sur la largeur de la falaise, ce qui commença à gêner les voisins propriétaires, victimes de nombreux dégâts dus aux chutes des boulets. Dès 1846 certains agriculteurs et paludiers demanderont à être expropriés ce qui permettra à la Marine d’agrandir son territoire jusqu’en 1871.

    837 - Des tirs de canon à Gâvres (56) 837 - Des tirs de canon à Gâvres (56)

    837 - Des tirs de canon à Gâvres (56)

    Lorsque la Commission installa son siège à Lorient un transport journalier fut mis en place entre Lorient et Port-Louis en chaloupe à voiles dans un premier temps puis dans une embarcation à vapeur à partir de 1866. En 1868, trois canonnières se succédèrent et mouillèrent dans la Petite Mer du Gâvres pour débarquer officiers et fusiliers marins, avant de laisser la place à des chaloupes à vapeur à partir de 1905.

    837 - Des tirs de canon à Gâvres (56)

    Pour se rendre au polygone ensuite, le chemin étant long, la Commission décida de construire une route en expropriant un grand nombre de cultivateurs par décret du 10 juillet 1893. Pour construire cette route des milliers de mètres cube de pierre et de sable furent nécessaires. Une voie ferrée fut construite ensuite et un tramway tiré par un cheval servit au transport de matériel puis au transport de personnel. La distance entre les batteries de tir augmentant, la Commission aura plusieurs tramway et jusqu’à 14 chevaux avant l’arrivée d’une locomotive électrique !

    837 - Des tirs de canon à Gâvres (56)

    837 - Des tirs de canon à Gâvres (56)

    Gâvre fut reconnu comme un centre d’essai spécialisé dans l’artillerie lourde sur voies ferrées. À partir de 1900 la Commission ne cessera d’apporter des améliorations aux installations existantes comme par exemples : la station électrique fonctionnant avec des moteurs à essence ; l’électrification des treuils et du transbordeur ; la ligne téléphonique Lorient-Gâvre… etc. Lorsque des tirs avaient lieu, les habitants proches étaient prévenus par un « maître-clairon » qui allait de Gâvre à Riantec à pied pour les mettre en garde ! Par la suite, le journal quotidien prendra sa place en informant des tirs quelques jours à l’avance. Les tirs étaient si forts que les habitants de Riantec ouvraient leurs fenêtres pour  éviter que les vitres ne se brisent, c’est dire !

    837 - Des tirs de canon à Gâvres (56)

    837 - Des tirs de canon à Gâvres (56)

    Les années passent et voient d’autres réalisations se faire pour améliorer la vie à Gâvres mais cette fois… il est grand temps que j’arrête là mon récit, en finissant notre tour de la commune en beauté !

    837 - Des tirs de canon à Gâvres (56)

    Ce qu'il faut savoir aujourd'hui : 

    http://www.ouest-france.fr/bretagne/lorient-56100/la-marine-largue-une-partie-de-ses-terrains-militaires-987040  (Clic)

      

    Et mardi 28 mars…

    Quand la mer devint miroir !

    Claire-Cerise

     

    837 - Des tirs de canon à Gâvres (56)

     


    31 commentaires